Artiste peintre
Oct 1999
dans catégorie Presse

Le Dauphiné Libéré

D’ordinaire, l’office de tourisme de Cavaillon nous présente, sur ces cimaises, une peinture déterminée. Avec Eduard Drumm, c’est presque toute une école qui vient donner un cours, puisque de figurative, sans être photographique, l’aquarelle ou l’acrylique s’épure en deux ou trois étapes pour n’offrir au final que des aplats de couleurs magnifiques enserrés dans des lignes à peine devinées.

... Ce peintre allemand a, jusqu’à ce jour, rarement exposé en France, mais il semble à l’énoncé de ses projets que le soleil soit devenu un besoin pour sa palette.

(texte Le Dauphiné Libéré 1.10.1999)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites.
Plus d'informations Ok Refuser